Corse : prenez de la hauteur à Bonifacio

BonifacioEn voyant la ville de Bonifacio pour la première fois, on peut imaginer le regard éberlué du quidam qui n’a jamais entendu parler de celle-ci. Située dans le sud de la Corse, l’aspect général de la ville est une découverte en soi tant le fait de voir des bâtiments jouer les équilibristes sur une falaise est un spectacle auquel on a peu l’occasion d’assister. Juchée à près de 70m au dessus de la mer, la cité, la plus au sud de la France métropolitaine soit dit en passant, se tient fièrement sur sa veine de calcaire, faisant face aux archipels des îles Lavezzi et Cerbicales

On ignore la date exacte de la création de Bonifacio, mais on en retrouve déjà des traces dans l’Odyssée d’Homère. En effet, on peu lire chez ce dernier une description qui sied très bien à la topographie de la ville. Simple coïncidence ? Peut être pas.

Mais pour que la cité se voit attribuer un nom, il faudra attendre 828 qu’un Marquis de Toscane y pose les pieds avant de baptiser ce petit bout de terre Bonifacio. Sa contribution ne s’arrêtera pas ici car il fera aussi construire un petit château sur la péninsule, histoire de jouer sur la localisation stratégique de la ville.

En 1092, le pape Urbain II confie les clés de cette dernière aux Pisans mais comme ce fut souvent le cas à cette période, les propriétaires ne le restèrent pas longtemps et les Génois vinrent à leur tour habiter les lieux. Débarrassant la ville manu militari de tous ses habitants, les Génois firent rentrer les Ligures à la place et en profitèrent pour agrandir la commune, la transformant en une forteresse quasi imprenable.

Citadelle de BonifacioL’occasion de tester la résistance de la citadelle n’allait pas se faire trop attendre. Vers 1420, le roi d’Aragon décide de se lancer à l’assaut de celle-ci, histoire d’apporter une bonne touche ibérique à la Corse. L’entreprise sera un cuisant échec. Les envahisseurs eurent beau assiéger Bonifacio pendant cinq mois, la pugnacité des soldats ainsi que des habitants qui avaient rejoint le combat eurent raison de leur patience.

Il existe une petite légende concernant le siège de 1420. En effet, dans l’espoir de prendre la ville par surprise, les Aragonais auraient creusé un escalier à même la falaise et tout ça en une seule nuit. Bien entendu la réalité est bien moins spectaculaire. C’était en effet des moines qui ont eu l’idée de l’escalier, pour faciliter l’accès à un puits. L’ouvrage est d’ailleurs toujours présent et vous permettra de faire une jolie balade avec vu imprenable sur la Méditerranée.

La ville eut encore maille à partir avec d’autres envahisseurs, des Turcs notamment, jusqu’à ce que la France prenne possession de l’île. Cette dernière reprit son service militaire lors des deux guerres mondiales, guettant l’arrivé d’éventuels nouveaux envahisseurs.

On peut donc constater que Bonifacio est toujours là et rien ne semble pouvoir la déloger de son fabuleux perchoir. Y accéder n’est cependant pas une chose ardue. Vous pourrez par exemple emprunter la voie maritime, un joli petit port de plaisance vous permettra d’y mouiller votre embarcation. Si vous ne possédez pas de bateau, vous pourrez tout aussi bien vous offrir une petite balade maritime via les nombreuses petites sociétés présentes.

Il y a de fortes chance cependant que la ville elle-même polarise votre attention, tant son aspect éminemment médiévale ne semble pas avoir souffert, ou très peu en tout cas, de la patine du temps. Vous pourrez ainsi vous balader sur les nombreuses ruelles pavées et vous perdre dans des dédales d’allées ombragées.

Port de BonifacioQuelques beaux bâtiments sont aussi à voir. Nous retrouvons par exemple deux églises, celle de Sainte-Marie-Majeure et de Sainte Dominique. La première est ni plus ni moins le plus vieil édifice religieux de Bonifacio. Construite pendant l’ère pisane au 12ème siècle, vous pourrez admirez sa loggia qui sert désormais de salle de conférence.

Sainte Dominique quand à elle est d’aspect plus gothique et fut érigée au 13ème siècle, et pour rester dans une thématique de piété, faites donc un tour au cimetière marin, considéré comme l’un des plus beaux de la Méditerranée.

Si l’envie de voir une ville hors norme comme figée dans un autre temps doublée d’un lieu doté d’une situation géographique tout simplement exceptionnelle, prenez donc armes et bagages et partez à votre tour à l’assaut de cette citadelle jadis imprenable, Bonifacio !

Photos : © photlook – Orffo – Basti - Fotolia.com

David VEERASAWMY