Curepipe : la ville lumière de l’île Maurice

CurepipeSitué au centre de l’île, relativement loin des plages, Curepipe est la ville la plus haut placé de l’île, nichée bien au frais sur les hauts plateaux. Son nom qui fait bien volontiers sourire serait dû aux différents voyageurs au XIXème siècle qui profitaient de leur halte pour fumer la pipe et la faire nettoyer. La ville est souvent sujette aux railleries, tant son climat qui fait la part belle aux pluies récurrentes détonne avec la température chaude de l’Île. Qu’à cela ne tienne, Curepipe demeure une ville agréable ou il fait bon déambuler.

Ce sont surtout les français qui se sont pris d’affection pour la région au début de leur colonisation, à tel point qu’ils n’ont pas hésité à baptiser un bourg environnant Nouvelle France. S’étant beaucoup fait au climat plus frais des hautes plaines, ils ont ainsi accéléré le développement de la ville. On peut encore y voir des nos jours quelques vestiges de leur passage dans la région, notamment au niveau de l’architecture.

En termes de belles constructions, nous retrouvons ainsi à Curepipe quelques beaux établissements scolaires au riche passé. Outre le collège Royal ou trône un monument au soldat inconnu, nous retrouvons dans la ville le collège Saint Joseph, fondée en 1877 par des frères irlandais, faisant de celui-ci l’un des plus anciens collèges du pays.

A défaut donc de plages au sable chaud, Curepipe possède des lieux propices à la visite. Pour les amateurs de verdure, la ville possède un jardin botanique aux dimensions certes plus modestes que celui de Pamplemousses mais de très bonne facture néanmoins. On peut y trouver par exemple l’Hyophorbe amaricaulis, une espèce de palmier endémique présent uniquement dans ce lieu.

Trou-aux-CerfsOn trouve aussi à Curepipe l’un des endroits phares du tourisme, le Trou-aux-Cerfs. Ce cratère volcanique de 300m de large et de 80m de profondeur vous permettra d’avoir un magnifique point de vue sur une bonne partie de l’île, voir même sur l’Île de la Réunion quand le temps le permet. Contrairement au Python de la Fournaise de l’île sœur, le volcan est endormi et possède une végétation luxuriante qui invite à la descente. Donc si le cœur vous en dit, vous pourrez sans problème prendre un sentier pour aller voir le cratère de plus près. A éviter bien sûr les jours de pluie !

Si l’appel de la cité se fait plus fort, vous pourrez tout aussi bien vous promener dans Curepipe même. Son hôtel de ville est un joli bâtiment rappelant le passif colonial de l’île avec un petit jardin fort sympathique ou vous pourrez entre autre voir la statue de Paul et Virginie, amoureux au destin tragique.

Les centres commerciaux ne manquent pas non plus et vous y trouverez multitude de vêtements et autres souvenirs à prix variables. L’une des spécialités de la ville est la fabrication de maquettes de bateaux. Relativement chères, ces maquettes sont néanmoins de véritables petits bijoux de minutie et si vous avez envie de voir trôner un beau galion dans votre salon, vous savez désormais ou vous rendre !

Pour une plongée dans un quotidien bien local, n’hésitez pas à faire un tour au marché de Curepipe ! Difficile de le rater vu son architecture très hétéroclite ! Riche en couleurs et en parfums divers, vous pourrez aussi bien admirer les vastes étals de fruits et légumes qu’aller boire un thé en mangeant une paire de «rotis» dans l’un des nombreux bouis-bouis environnants.

Photos © Claire Servel – SPy – Fotolia.com

David VEERASAWMY