La gastronomie néo-zélandaise

Gastronomie néo-zélandaiseDe par sa prédisposition pour l’élevage et l’agriculture, on ne peut décemment pas dire que la Nouvelle Zélande puisse se plaindre du manque de produits ! Que ce soit au niveau viande ou produits de la mer, il y a effectivement à boire et à manger dans le pays du kiwi.

En bon état développé qui se respecte, on trouve une pléthore de raisons de manger à l’extérieur. Une petite fringale ? Pourquoi ne pas essayer un hot dog à la saucisse d’agneau ! Histoire d’en rajouter en terme de calorie, privilégiez la version frite dans une pâte à beignet. Pur produit de la perfide Albion, le Fish and Chips a très facilement trouvé ses aises dans le pays, au même titre que de riches tourtes à la viande dont les habitants sont vraiment friands. Que les amateurs de cuisine un peu plus raffinés se rassurent, la Nouvelle Zélande a quand même dans sa besace quelques plats pas piqué des hannetons.

L’un des produits phares des kiwis demeure l’agneau. Fine et tendre à la fois, cette viande se retrouve dans bon nombre de leurs préparations. Avec une sauce à la menthe pour la version britannique, on peut aussi la trouver à la mode «hangi» pour une saveur un peu plus couleur locale. Au delà du simple plat, le hangi désigne avant tout un mode de cuisson maori assez ingénieux. Après avoir creusé un trou dans le sol et tapissé le fond de pierres chaudes, on y met la viande et autres légumes avant de faire longuement cuire le tout. Plat traditionnel par excellence, c’est aussi une belle occasion de se retrouver en famille, ou tous les membres de cette dernière sont cordialement invités à mettre la main à la pâte. Un must si jamais vous passez par là !

Si vous êtes plus tenté par les produits de la mer, vous trouverez une belle brochette de poissons et de crustacés de premier choix ! La soupe de crustacé y est particulièrement savoureuse, surtout si vous allez sur l’Île du Nord. Le saumon, qu’il soit fumé ou frais n’est pas en reste, tout comme les huîtres qui sont surtout à essayer pendant l’hiver dans la partie sud du pays. Sachez aussi que si par le plus grand des hasards vous arrivez à capturer une truite, vous pourrez l’emmenez dans un restaurant qui se ferra un plaisir de vous le faire cuire.

Petit détail qui devrait contenter les plus francophiles d’entre vous, les néo-zélandais affectionnent les fromages et n’hésitez pas à initier votre palais aux productions locales tels le camembert du cru, le bleu de Kikrangi ou le cheddar de Linkwater.

Histoire de faire passer toute ces calories, un peu de fraîcheur ne sera pas de trop ! A côté de l’indétrônable kiwi (le fruit, pas l’habitant) se trouve d’autres merveilles un peu moins connues. Le kumara par exemple se présente comme un cousin maori de la patate douce tandis que le feijoa vous surprendra avec ses saveurs rappelant l’ananas et la goyave.

En somme, les saveurs de la Nouvelle-Zélande sont à l’image du pays lui même : dépaysantes tout en ayant une petite part de familiarité !

Photo : © Eventimages21 – Fotolia.com

David VEERASAWMY