Une plongée dans les eaux turquoises de l’ile Maurice

Plongée à l'Ile MauriceSi vous demandez à n’importe quel quidam ayant visité l’île Maurice la chose qui l’a plus frappé lors de son séjour, il y a de fortes chances pour que celui-ci vous réponde les eaux turquoises du littoral. Il suffit de jeter un coup d’œil par les hublots lorsque vous survolez le pays pour avoir un bel aperçu de la beauté des lagons. Si l’envie de jouer les explorateurs marins se fait donc ressentir, plongez, on peut dire que vous ne pouviez pas choisir meilleur lieu !

Certains endroits en particulier offre un cadre de toute beauté pour aller rendre visite à la faune marine, comme la Cathédrale, situé à Flic-En-Flac dans le sud ouest. C’est lors d’une sortie en 1972 que trois amis se retrouvèrent au cœur de cette construction naturelle. Frappés par la majesté des lieux, ils lui donnèrent le nom de l’édifice religieux. Quand on la découvre pour la première fois, on se rend rapidement compte que la Cathédrale n’a pas usurpé son surnom.

Commençant « simplement » à 18m, vous vous retrouverez sans crier gare à 30m sous l’eau avant d’atteindre le fond. Vous vous faufilerez ainsi divers grottes et couloirs, à la lumières des rayons de soleil dardant aux travers des anfractuosités. Une fois sur place, vous aurez droit à un spectacle de toute beauté, les divers crustacés et autres poissons se poussant de la nageoire pour occuper les lieux. Parmi les espèces présentes, des rascasses, des murènes et des langoustes viendront ainsi jouer les divas sous vos yeux émerveillés.

On reste dans cette zone de l’île pour un autre spot de choix, le Rempart Serpent. Empruntant son nom à la forme ondulatoire des coraux, cet endroit fort rocheux propose lui aussi une population aquatique de très bonne facture, oscillant entre les espèces les plus communes et les individus aux mines plus patibulaires comme les poissons pierres. Chose assez amusante, le site est en quelque sorte un petit coin thérapeutique pour les poissons. En effet, lorsque ces derniers sont recouverts de parasites, ils vont tout bonnement s’y faire nettoyer, histoire de se débarrasser de leurs invités récalcitrants.

Pêche au gros à l'Ile MauriceAutre endroit à explorer, un peu plus au nord cette fois, Stella Maru. Ce n’est pas vraiment les poissons qui font l’attraction de ce lieu car si vous ne le saviez pas, le Stella Maru est en fait un chalutier japonais qui fut volontairement coulé en 1987 dans le but d’en faire un récif artificiel. Reposant désormais à près de 25m de profondeur, le navire s’est vu légèrement déplacé lors du passage d’un cyclone en 2002 mais il est toujours là ! Les habitants des fonds marins y ont élu domicile et vous y trouverez notamment une multitude de murènes.

Si vous voulez profiter de l’océan sans pour autant y tremper un orteil, pourquoi ne pas vous essayer à la pêche au gros ? Bien évidemment il n’est pas question ici de la gentille partie de pêche ou on attend les pieds en éventail. Les poissons auxquels vous aurez à faire, requins et autres espadons, vous donneront du fil à retordre et on est en définitive plus proche de l’activité physique que de la farniente au soleil. Qu’on se rassure, vous ne serez pas dans une coquille de noix mais dans un beau bateau à l’équipement dernier cri, et au tarif parfois exorbitant. Il n’empêche que cette pratique est très prisée par les touristes et que les propriétaires de bateaux ne manquent pas.

Il ne vous restera plus ensuite qu’à bien vous arnacher et vous préparez pour un duel qui peut durer plusieurs heures si la prise est conséquente. Le prix à payer en quelque sorte pour pouvoir pourquoi pas arriver à capturer un somptueux marlin bleu.

Photos : © JonMilnes – project1photography – Fotolia.com

David VEERASAWMY